Les jardins aquatiques, un univers paisible à découvrir

N’avez-vous jamais rêvé d’agrémenter votre jardin d’un magnifique bassin ? Sans forcément que ce soit une grande étendue d’eau. Un bassin cerné de grosses pierres, autour duquel pousseraient des plantes vertes. Sur l’eau, quelques plantes aquatiques. Au loin, le bruit du clapotis de l’eau, qui s’écoulerait le long d’une cascade.

Vous vous dites qu’un bassin, c’est forcément compliqué à installer, cher à équiper et difficile à entretenir ? Lorsqu’on s’y attarde un peu, il s’avère que chacun peut avoir dans son jardin un espace aquatique très agréable, même avec un petit budget. Réalisé dans les règles de l’art grâce à des professionnels, il demandera assez peu d’entretien et vous pourrez en profiter pleinement du début du printemps à la fin de l’automne !

Chez Procanis, nous faisons de vos rêves une réalité et nous tenions à partager avec vous toutes nos astuces pour concevoir votre projet. Dans cet article, nous avons voulu vous montrer les coulisses de l’installation d’un bassin. De l’emplacement jusqu’au choix des plantes, en passant par la technique nous vous donnons toutes les clés pour que vous puissiez réaliser votre rêve en construisant votre projet étape par étape.

Un extérieur esthétique et agréable

Votre jardin est souvent un lieu confortable où vous aimez passer du temps. Et on vous comprend ! L’été, il est agréable de lézarder au soleil, de profiter de la piscine, de jardiner… Et le jardin d’eau, c’est un peu la cerise sur le gâteau.

Bassin japonais

Le jardin japonais, de l’art dans vos extérieurs

Quand on pense à ces étendues d’eau, on s’imagine souvent ces immenses jardins japonais. Des grenouilles qui croassent sur les nénuphars. Le bruit de l’eau qui s’écoule inlassablement. Le sable blanc dans lequel on aura tracé de beaux motifs au râteau. En face, un banc placé sous un arbre majestueux taillé comme un bonsaï. Cette esthétique japonaise est très appréciée et très facile à reproduire avec des matériaux bruts et une bonne dose de main verte. Vous pourrez prendre le temps de voir vos plantes pousser et fleurir au fil des saisons, les arbres rougir à l’automne.

Le charme du rustique

Si les jardins japonais en font rêver plus d’un, ce n’est pas le seul choix qui s’offre à vous.

Vous pouvez moduler votre espace aquatique selon vos envies avec pourquoi pas des pierres taillées qui donneront un effet rustique à votre jardin. Jouez avec des pierres de différentes tailles, formes et couleurs pour délimiter votre jardin aquatique. Jouez avec les hauteurs en montant des murets ou encastrez votre bassin dans le sol pour recréer le paysage d’une place de village où il y fait bon s’y reposer et pourquoi pas y lire.

Des miroirs d’eau moderne

Et pour les plus audacieux, osez un style plus moderne avec un bassin rectangulaire tout en longueur. Souvent peu profond, il est entouré de quelques plantes et il demande très peu d’entretien. Ces bassins modernes sont très appréciés pour leur aspect miroir qui va refléter les éléments jonchant l’eau. Et disposés près d’un massif de fleurs, d’une terrasse en bois ou en béton, ils donnent un effet waouh quels que soient vos extérieurs !

Un habitat idéal pour la faune locale

Un jardin aquatique favorise le développement d’un espace de biodiversité. Vous pourrez observer le développement naturel d’un écosystème et vous constaterez que quelques animaux aiment autant que vous s’y détendre : une libellule à la recherche d’un nénuphar, des oiseaux se désaltérant. Il fera également le bonheur des grenouilles qui y éliront domicile. Il suffit que vous tendiez l’oreille pour découvrir cette magnifique faune qui se développe.

Vous aurez parfois même des visites surprises : chaque année, notre magasin accueille avec joie des canards sauvages qui ont décidé de s’installer dans nos bassins extérieurs. Eh oui, les poissons, grenouilles ne sont pas les seuls à apprécier ces espaces d’eau très rafraîchissants !

L’installation d’un bassin dans son jardin

Un bassin, c’est d’abord quelques travaux et s’ils sont mal réalisés, vous vous retrouverez avec des fuites, un trou mal dimensionné par rapport à la taille de votre bassin, une eau stagnante et des algues qui prolifèrent…

C’est pourquoi nous vous conseillons de discuter au préalable avec un expert qui pourra vous guider pour réaliser votre projet, que vous décidiez de faire appel à un paysagiste par la suite pour la réalisation des travaux, ou non.

Dans un premier temps, voici quelques-uns des éléments à prendre en compte lors de la conception de votre projet, avant de commencer à creuser dans votre jardin.

L’emplacement

Il faut dans un premier temps décider de son emplacement. Les plantes et les poissons auront besoin d’un minimum d’ensoleillement pour pouvoir se développer sans non plus être en plein soleil toute la journée. Dans l’idéal, choisissez un endroit ensoleillé 6h par jour. Sinon, disposez une végétation haute, comme des bambous pour faire de l’ombre à votre bassin.

Pensez aussi à éviter de placer votre bassin proche d’arbres fruitiers ou caduc qui perdront leurs fruits et feuilles durant l’automne.

Et bien entendu, vérifiez qu’aucune canalisation ne passe par là avant de creuser…

Le dimensionnement

La taille est un élément important à prendre en compte lors de la conception de votre projet. Un bassin large vous permettra d’y installer de nombreux accessoires : ponts, lumières, abris pour les oiseaux, jets et lames d’eau, cascades…

Un bassin de plus petite taille vous permettra tout aussi bien de le décorer et de l’aménager comme bon vous semble et d’y ajouter des jeux d’eau. Il faudra néanmoins être plus vigilant quant à la qualité de l’eau et la contrôler régulièrement.

D’ailleurs, pour que votre bassin puisse devenir un écosystème viable, il faut y installer des plantes aquatiques. Ces plantes n’ont pas toutes les mêmes besoins, c’est pourquoi il faut adapter la profondeur des niveaux en fonction des plantes que vous souhaitez installer. Nous vous en dirons un peu plus sur les plantes juste après !

Et dernier point à prendre en compte, si vous souhaitez installer des poissons, il est nécessaire d’avoir une bonne profondeur pour éviter le froid l’hiver et la chaleur l’été. Comptez au minimum 1m pour le niveau le plus profond.

Le terrassement et le soubassement

1 – On place d’abord des piquets pour délimiter les contours du bassin. On ajoute ensuite d’autres piquets pour délimiter les différents paliers qui accueilleront les plantes aquatiques.

2 – On creuse ensuite de l’extérieur vers l’intérieur et on finit par vérifier l’horizontalité de chaque palier grâce à une règle à niveau.

3 – Une fois le trou creusé, il faut ôter toutes les pierres, racines et matériaux coupants qui pourraient gêner et causer des dommages lors de l’installation du bassin.

4 – Dernière étape, ajoutez du sable pour lisser le fond.

La pose d’un feutre Géotextile et de la bâche

Le feutre géotextile est un matériel synthétique imputrescible, résistant et anti-poinçonnant qui permet d’éviter que des pierres et racines d’arbres environnants ne viennent percer la bâche. Pour ce faire, il faut couvrir la totalité du fond avec des bandes géotextiles en les superposant de 30cm entre chaque bande.
C’est ensuite le moment d’installer la bâche de protection de votre bassin qui sera le fond de celui-ci.

Il est possible de faire le choix d’une bâche en PVC ou en EPDM, mais nous conseillons l’EPDM qui a une durée de vie beaucoup plus importante (50 ans contre 15 ans pour le PVC). L’EPDM est très résistant face aux changements de températures et aux rayons UV. Deux points importants si l’on veut pouvoir accueillir de la faune et de la flore dans son bassin. Dernier gros avantage, contrairement au PVC, l’EPDM est 100% recyclable !

Pour son installation, c’est très simple :

1 – Il faut positionner la bâche et laisser dépasser 30 à 50 cm sur les bords. Une fois le bassin rempli d’eau, la bâche finira de se mettre en place par elle-même.

2 – C’est le moment de la mise en eau. On remplit le bassin avec de l’eau du robinet. Pensez à relever votre compteur d’eau au début du remplissage et après, vous connaîtrez ainsi le volume d’eau précis dont a besoin votre bassin. Il vous sera ensuite plus aisé de choisir les équipements adéquats.
Attention : le niveau de l’eau doit toujours être inférieur aux bords de la bâche pour éviter tout débordement en cas de forte pluie.

3 – Lorsque l’installation est terminée, si la bâche est trop grande, il ne faut pas hésiter à découper le surplus.

L’installation des équipements

Avant toute chose, il convient d’assurer l’étanchéité avec un liner spécial bassin de jardin et d’en garantir la protection par la pose d’un géotextile imputrescible. Pour préserver une eau claire, il est nécessaire d’installer un système de filtration dont le rôle sera de retenir toutes les particules (déchets de nourritures, pollen, feuilles, fleurs…) et grâce à un stérilisateur UV de permettre une excellente clarté de l’eau.

Tous ces équipements nécessitent une alimentation électrique, c’est pourquoi nous avons sélectionné toute une gamme de bornes permettant, sans connaissances particulières, de relier chaque appareil en toute sécurité à votre réseau électrique. Pour les utilisateurs les plus exigeants, il est même possible de vérifier que tout fonctionne bien à distance.

Les détenteurs de bassins vous le diront : il faut régulièrement tout débrancher pour entretenir son bassin, nettoyer un filtre ou même pour simplement nourrir ses poissons sans que tout parte dans la pompe à air. C’est pourquoi il existe des boitiers permettant de tout déconnecter à distance. Aussi, certaines prises peuvent être équipées de variateur qui permettent de réguler la puissance des pompes et des éclairages UV.

Filtration et oxygénation

Le système de filtration est essentiel dans un bassin. Il fonctionne 24h/24 et 7j/7 pour permettre à l’eau de s’oxygéner, de rester équilibrée et claire pour garantir le bon développement des plantes aquatiques et la bonne santé de vos poissons.

La pompe

La puissance de la pompe doit permettre de filtrer la totalité de l’eau du bassin en 2h. Pour connaître le débit nécessaire, il suffit de diviser par 2 le volume d’eau du bassin. Il faudra aussi prendre en compte la perte de charge due à la longueur de tuyau entre la pompe et le filtre. Nous conseillons de prendre toujours une pompe un peu plus puissante que nécessaire pour pallier tous les imprévus.

Si vous souhaitez installer un grand bassin avec des jets d’eau, il faudra compléter avec des pompes dédiées, de même pour les cascades et ruisseaux. Cela vous permettra de les éteindre la nuit.

Le filtre

Le choix du filtre est beaucoup moins complexe : il dépend principalement de la taille de votre bassin. Son rôle est d’épurer de manière biomécanique l’eau de votre bassin.

Filtre sous pression

Pour les petits bassins

Filtre gravitaire

Pour bassins de taille moyenne ou grande

Filtre sous l’eau

Pour les bassins perforés et les bassins miniatures

Lors de son installation et à chaque printemps au moment de redémarrer les bassins, nous conseillons d’ajouter des bactéries de démarrage et de l’oxygène. Elles vont permettre à l’eau d’être équilibrée, mais aussi, elles préviennent l’arrivée d’algues en se nourrissant des particules qui flottent dans l’eau.

Les Lampes UV

Si votre bassin accueille des poissons, la lampe UV est indispensable en complément de votre système de filtration. Le rayonnement stérilise l’eau, la débarrasse de toutes ses impuretés et empêche l’apparition d’algues.

Les jets d’eau

Les jets et lames d’eau ne sont pas de simples éléments décoratifs. Ils permettent de stabiliser l’eau et d’activer les bactéries pour nettoyer les impuretés. Ils sont aussi nécessaires pour l’oxygénation de l’eau l’été, lorsque les poissons manquent d’air.

La mise en route

Une fois le bassin rempli et les équipements installés, vous pouvez mettre en route la filtration.

Il faudra par contre attendre quelques semaines pour mettre en route les lampes UV. Il faut d’abord que l’eau soit stabilisée et que les bactéries aient pu proliférer.

La Faune et la flore

Les plantes aquatiques permettent d’embellir votre bassin et elles ont par ailleurs, une utilité encore plus importante : elles sont indispensables pour maintenir une eau claire, saine et bien oxygénée. Pour le choix, il se fera surtout en fonction de leur rôle dans votre bassin et de la densité de celui-ci. Voici les plantes aquatiques que vous pouvez retrouver dans votre bassin :

Le nénuphar, l’incontournable des bassins d’extérieurs

Il décore votre plan d’eau grâce à ses belles et délicates fleurs qui fleurissent de juillet à octobre. Cette plante aquatique participe à l’équilibre du bassin. Elle évite la propagation des algues tout en apportant de l’ombre à vos poissons. Le nénuphar est très facile d’entretien et n’a pas de besoin spécifique.

Les iris d’eau

Ces iris conviendront parfaitement pour votre bordure de bassin. Elles sont aussi reconnues pour leur capacité filtrante.

Elles se caractérisent par des feuilles droites très décoratives, et des fleurs d’une jolie couleur vive. Il est facile de planter des iris des marais et elles demandent peu de soins. Si vous optez pour l’iris de berge, vous aurez de jolies touches de bleu qui encercleront votre bassin.

Les typhas, plantes épuratrices

Connu sous le nom de roseau, le Typha est apprécié pour sa grande taille et son rôle de purificateur. Il est très facile à cultiver, mais il demande de l’attention car il peut être envahissant. Il se plaît d’ailleurs particulièrement dans les grands bassins. Pour les bassins de plus petite taille, on préférera le Typha minima.

La prêle, plante décorative aux tiges graphiques

Idéale en bordure de bassin ou les pieds dans l’eau, la prêle ornera toute l’année votre bassin par ses longues tiges cylindriques, vertes et bien droites. La culture des prêles est facile car, elle demande peu d’entretien, ce qui conviendra très bien aux débutants.

Peste d’eau, plantes immergées oxygénantes

La peste d’eau, aussi connue sous le nom d’Élodée du Canada, est une plante rustique. Elle vit complètement immergée. Son rôle est de filtrer et oxygéner l’eau. Les poissons s’en servent aussi comme réserve de nourriture et de support pour y pondre leurs œufs, ce qui en fait une plante indispensable dans un bassin.

Les poissons

Carpes Koï, poissons rouges et autres espèces aiment peupler les bassins d’ornement. Mais avant de placer des êtres vivants dans votre bassin, il faut contrôler la qualité de l’eau afin de leur offrir le meilleur environnement possible. C’est pourquoi, une fois votre bassin installé, nous vous donnons rendez-vous en magasin pour contrôler régulièrement l’eau et vous donner tous les conseils avisés de nos spécialistes pour le choix et l’intégration de vos futurs poissons.

Si vous souhaitez ajouter des poissons à votre bassin, voici les deux familles que l’on retrouve le plus souvent dans les jardins aquatiques :

carpe-koi

La carpe Koï

Les poissons rouges

L’esturgeon

Pour la réalisation de votre bassin, nous vous conseillons de faire appel à des experts

De la simple mare jusqu’au gros bassin à koïs ou l’installation de piscines biologiques, nos spécialistes sont là pour vous conseiller. Ils vous accompagneront avec plaisir dans votre projet et vous mettront en relation avec nos partenaires paysagistes pour la mise en œuvre de celui-ci.
Retrouvez également en magasin un parc extérieur arboré, dans lequel vous pourrez trouver des idées, qui exposent tout notre savoir-faire.
Pour que votre rêve de jardin aquatique puisse se réaliser, remplissez ce formulaire
Apportez-le-nous et venez discuter de votre projet avec nos spécialistes !

Nos produits disponibles en magasin

Entretenir son bassin au printemps

Le printemps, c’est le début de la saison des bassins ! La remise en route d’un bassin est une étape fondamentale pour espérer profiter rapidement d’un beau jardin aquatique en bonne santé tout au long de la saison estivale. Nous vous avons réunis toutes les étapes à respecter dans l’ordre pour un démarrage idéal :

  • Commencez par mesurer les paramètres de l’eau de votre bassin
  • Ajustez-les si nécessaire avec des traitements adaptés afin d’éviter la prolifération des algues filamenteuses
  • Préparez les meilleures conditions pour permettre aux bactéries de bien remplir leur fonction
  • Avec un aspirateur à bassin, récupérez les déchets et la vase se trouvant au fond de l’eau
  • Mettez en route la filtration et ensemencez en bactéries de démarrage (attention la température de l’eau est de 12° minimum)
  • Après 7 jours (nécessaires à la prolifération des bactéries) branchez l’UV
  • Si vous avez des poissons, vous pouvez commencer à les nourrir légèrement dès que la température de l’eau atteint les 12° (utilisez un aliment adapté aux poissons et à la saison)
  • Dès la fin des gelées nocturnes, vous pouvez agrémentez votre bassin de nouvelles plantes sans oublier un apport en engrais.

Pour voir le déroulement de l’entretien d’un bassin, cette vidéo pourrait vous intéresser : https://fb.watch/5bpByc1YfQ/

Vous souhaitez être conseillé ou avoir des renseignements ?

votre référent bassins de jardin

Bruno est notre spécialiste des jardins aquatiques

Passionné depuis toujours par le milieu aquatique et présent depuis la création du magasin, il a développé cet univers afin d’allier son intérêt pour la nature et sa connaissance des techniques de filtration.